[Test] Red Faction : Armageddon

Publié le par Explicite Ps3

http://www.gohanblog.fr/wp-content/uploads/2010/08/RFA_500.jpg

 

La série Red Faction revient en force avec ce nouvel opus intitulé « Armageddon ». On se souvient encore de « Guerrilla », très bon shooter à la troisième personne sortie en 2009. Bien que différent encore une fois des anciens épisodes, le studio Volition saura t-il renouveler et satisfaire les fans de la série ?

http://image.jeuxvideo.com/images/p3/r/e/red-faction-armageddon-playstation-3-ps3-1307087270-207.jpg

 

Mon petit fils, ce héros !

Dans Red Faction : Armageddon, vous incarnez Darius Mason, le petit fils du héros de l'opus précèdent. En effet, le jeu se déroule deux générations après Guerrilla, toujours sur la planète Mars. L'ambiance se situe entre Les Chroniques de Riddick ou encore Dead Space, sombre, angoissant, avec un soupçon de boucherie joyeuse. Vous devez combattre un certain Adam Hale, sorte de gourou fou, mélangeant croyance et cruauté, et dans le jeu vidéo, cela ne fait pas bon ménage. Ce dernier souhaite mettre la main sur les terraformers. Vous devez vous demander ce que c'est ? Il s'agit de machines capables de rendre la planète Mars vivable. Suite à une attaque, ces terraformers furent détruit partiellement, et la population fut obligée de se terrer dans les sous sol de Mars. Malheureusement, ces derniers sont infestés de monstres. C'est sur ces bases que votre aventure commence, vous avez du pain sur la planche et le héros le sait. 

Le titre se différencie de Guerrilla, quand l'ancien opus proposait de grande zone à parcourir, Armageddon lui reste très linéaire, avec des petits couloirs. Très proche d'un Dead Space dans son environnement, il se veut parfois brouillon vis-à-vis des ennemis. Il y a réellement un rythme ultra soutenu, on ne s'ennuie clairement jamais. Impossible de faire retomber la tension tant lesennemies sont nombreux et coriaces. Cela est d'ailleurs parfois ennuyant, il est presque impossible de jouer sans se servir de la visée automatique, les ennemis étant trop rapides. La difficulté semble parfois mal proportionnée, simple par moment et horriblement difficile par d'autre. Cela étant dû en grande partie aux nombres d'ennemis. Très linéaire dans sa conception, nous n'avons que très peu de choix à faire tout au long de l'histoire, il suffit seulement de shooter ses ennemis et poursuivre les couloirs devant nous. Le GPS intégré rend aussi les choses plus simples, il vous suffit de suivre le chemin indiqué pour trouver vos objectifs. Plus vous avancez dans l'aventure et plus les armes seront nombreuses. Il faut en effet les débloquer en les ramassant au sol pendant vos actions. Un système d'évolution du personnage est également disponible, vous permettant d'augmenter les caractéristiques en jeu. L'intérêt majeur du jeu réside certainement dans l'utilisation du fusil magnétique, un vrai bonheur ! 

http://image.jeuxvideo.com/images/p3/r/e/red-faction-armageddon-playstation-3-ps3-001.jpg

Un changement qui paie, ou pas.


Graphiquement, Red Faction : Armageddon reste un jeu correct qui ne révolutionne rien du monde vidéo ludique qui nous entoure. Il est semblable, voir même trop, à l'ancien opus. On viendrait même à penser qu'il s'agit d'un copier-coller. Bref, le moteur graphique est le même. Ce qui sauve le tout reste le GeoMod au travers de la destruction du décor. Il est clair que le titre de Volition repose sur cet aspect graphique qui se mélange parfaitement au gameplay. On peut sans honte dire queArmageddon est à l'image de son titre, bourrin. Même si par moment, le héros dispose de véhicule pour combattre ses ennemis, il n'en reste pas moins que Red Faction : Armageddon est le prototype du jeu rythmé, sans poésie, mais bourré de testostérone. C'est un style et soit on aime, soit on ne l'aime pas. Mais c'est un choix et ce dernier est assumé pleinement. Un point négatif sur ce jeu, réside dans l'ambiance et la narration. Le tout semble pauvre, les scènes de dialogues sont plates et sans intérêts. Dommage, car le héros reste charismatique, un mix entre Cole d'InFamous ou encore de Vin Diesel dans Les Chroniques de Riddick. Une déception vue le potentiel évident du personnage et de l'environnement. 

La durée de vie tourne autour d'une 10ène d'heure de jeu, classique pour un jeu de ce type, sauf que pour Red Faction : Armageddon, l'ensemble du jeu semble se ressembler. Les environnements sont quasiment identiques tout le long de l'aventure,et les monstres ne sont pas variés même si leur nombre est élevé. L'histoire reste banale, mais c'est un risque avec ce genre de titre, il est souvent question de héros pas chanceux devant détruire tout sur son passage pour survivre. On pense dans ces cas-à, que l'online va nous donner quelques heures de jeu supplémentaires, mais encore une fois, c'est une déception. À peine deux modes de jeu, Infestation, où vous devrez survivre à des vagues successives de monstreet enfin le mode ruines, ou le GeoMod entre en jeu. Vous devez faire un maximum de dégât dans l'environnement qui vous entoure. Sur le papier c'est plutôt sympa, mais on en fait rapidement le tour et pour un shooter de ce genre, on s'attend à plus. Là où l'ancien opus avait un online excellent, Red Faction : Armageddon semble incomplet. Il y aura sans doute du DLC prochain dans l'air, c'est une certitude, tant le jeu nous semble à moitié vide. (ou moitié plein c'est selon l'approche)

http://image.jeuxvideo.com/images/p3/r/e/red-faction-armageddon-playstation-3-ps3-003.jpg

 

7/10

Red Faction : Armageddon assume complètement son côté bourrin et cela sans prétention. Volition nous propose un jeu qui tient la route sans révolutionner le genre. Mais après l'opus Guerrilla, on pouvait s'attendre à un soft meilleur. Le rythme hyper soutenu dessert parfois le jeu en lui-même tant ce dernier devient brouillon avec un nombre important de monstre autour du héros. La possibilité de détruire les bâtiments se mélange parfaitement au gameplay et participe activement à l'ambiance apocalyptique du titre. Le système de réparation est marrant et peut s'utiliser pour se défendre ou encore pour remettre en état des ponts pour se déplacer. Globalement, un jeu intéressant pour les amoureux du genre. Les fans de la série y trouveront leur compte, mais cet opus est en dessous de Guerrilla. La pauvreté en terme de choix sur ce titre laisse présager des DLC prochains. 


Les + : Le GeoMod, la possibilité de détruire son environnement. − Les armes, surtout le fusil magnétique. − Beaucoup d'action. 

Les - : Hyper linéaire, pas de liberté de déplacement. − Histoire sans relief. − Environnements tous identiques

 

 

(Source : http://www.all-gamers.fr/Critiques/PS3/pour-red-faction-armageddon-test-complet.html)

Publié dans Tests

Commenter cet article